Droits d'importation et droits d'exportation - Le guide complet de la FAQ

Le guide d'aujourd'hui répondra à toutes vos questions sur les droits d'importation et d'exportation.

Alors, avant toi importation de Chine, lisez ce guide.

Cela vous aidera à économiser du temps et de l'argent.

Continuez à lire pour mieux comprendre ce que vous devez faire.

 

Qu'est-ce qu'un droit d'importation et d'exportation ?

Il s'agit d'un impôt indirect, qui est souvent prélevé sur un large éventail de biens importés et exportés.

Dans la plupart des cas, il est toujours appelé droit de douane.

Ce type de taxe est un élément fondamental du commerce international.

L'actuel droit d'importation/d'exportation varie souvent en fonction de plusieurs facteurs dominants entourant le commerce.

Dans la plupart des cas, cependant, le droit de douane est généralement déterminé sur la base de la valeur imposable des articles, droit qui est facturé ad valorem.

Pourquoi le droit d'importation et d'exportation est-il requis pour l'économie d'un pays ?

Les droits d'importation et d'exportation font partie intégrante du commerce international car ils favorisent la croissance et améliorent ce secteur de plusieurs façons.

Ce type de droit est essentiel pour l'économie de tout pays qui importe ou exporte différents types de produits.

Certaines des raisons pour lesquelles il est essentiel pour l'économie d'un pays particulier sont les suivantes ;

Protection de l'industrie nationale – Idéalement, la plupart des pays ont tendance à avoir différentes catégories d'industries allant des industries émergentes aux industries établies.

Droit de douane, par conséquent, aide à protéger la plupart des industries naissantes de l'achèvement agressif des nations étrangères.

Essentiellement, cela aide à contrôler la croissance des fabricants nationaux pour s'établir et devenir formidables sur le marché.

Protéger les opportunités d'emploi – Les droits de douane sont également essentiels pour garantir qu'un pays offre des opportunités d'emploi à sa population.

Cela, bien sûr, se produit en veillant à ce qu'il y ait un contrôle et une protection suffisants sur les industries nationales émergentes contre la concurrence internationale féroce.

Source des recettes fiscales – Les droits d'importation/exportation sont également une source fondamentale de recettes fiscales nationales, en particulier pour le gouvernement central.

Il sert de composante du macro-contrôle national. Par conséquent, il joue un rôle essentiel dans la détermination de la PIB d'un pays.

Protéger l'environnement – Ce type de droit est également essentiel pour un pays puisqu'il le préserve d'une éventuelle dégradation de l'environnement.

Essentiellement, il contrôle les types de produits autorisés à entrer dans un pays, garantissant ainsi que les marchandises interdites sont restreintes à l'entrée et à la sortie du pays.

Quels sont les droits et taxes pour l'importation de marchandises en Chine ?

Lors de l'importation ou de l'exportation de marchandises avec la Chine, il est idéal de comprendre les types spécifiques de droits et taxes auxquels vos produits seront soumis.

Les droits et taxes d'importation / exportation en Chine ont tendance à varier en fonction du type spécifique de produit, du pays et des moyens impliqués.

Dans de nombreux cas, il existe trois types de taxes pour l'importation de marchandises en provenance de Chine, notamment les suivantes ;

Taxe sur la valeur ajoutée-Actuellement, tous les produits importés en Chine sont soumis à une TVA de 9% ou 13%.

La TVA de 9 % est disponible pour des produits spécifiques classés dans les articles agricoles et utilitaires.

En revanche, la TVA de 13% s'applique aux autres articles soumis à ce type particulier de taxe.

Taxe à la consommation -Il s'agit du type de droit imposé aux organisations ou entreprises qui fabriquent, transforment, vendent et importent des produits imposables.

Le taux de la taxe à la consommation pour les biens en Chine varie souvent en fonction d'un produit spécifique.

Dans de nombreux cas, vous pouvez toujours déterminer la taxe à la consommation en utilisant une méthode ad valorem ou basée sur la quantité.

Certains des produits imposables en vertu de la taxe à la consommation chinoise comprennent les cosmétiques, les bijoux, l'alcool, le tabac et les automobiles, entre autres.

Droit de douane-Il s'agit sans doute de la plus grande forme d'impôt, qui génère le plus de revenus pour l'économie chinoise.

Il comprend essentiellement les droits d'importation et d'exportation avec un total d'environ 8600 articles soumis à cette taxe.

Calcul des droits de douane sur la base de critères de quantité ou ad valorem.

Néanmoins, la taxe réelle que vous payez en tant que droit de douane dépend du type ou de la catégorie d'un produit particulier.

Les droits d'importation et les droits de douane sont-ils identiques ?

Pas forcément, mais il y a une formidable corrélation entre les deux impôts.

Droits d'importation idéalement, c'est un type de taxe souvent prélevé sur les biens ou produits entrant dans le pays en provenance d'autres pays ou destinations.

Le taux spécifique du droit d'importation dépend de divers facteurs préexistants, tels que le type de produit.

Les tarifs des abonnements

D'autre part, les droits de douane font référence à un type d'impôt indirect, souvent prélevé sur différents types de produits importés et exportés vers et depuis le pays, respectivement.

La différence ici est que le droit de douane est collectif puisqu'il couvre toutes les marchandises entrant et sortant du pays.

D'autre part, les droits d'importation ne couvrent que les biens ou produits entrant dans le pays.

Quels sont les types de droits d'importation ?

Il existe quatre principaux types de droits d'importation, dont les suivants ;

Devoir de base-Il fait référence au type de droit imposé sur la valeur des produits à un taux spécifié puisqu'il est fixé sur une base ad valorem.

Il est relativement plus ou moins le même que le droit d'accise central.

Droit de douane supplémentaire-C'est le type de droit souvent perçu sur les marchandises importées de l'extérieur du pays.

Son application varie d'un pays à l'autre.

Cependant, dans de nombreux cas, il est généralement égal au droit d'accise central sur les mêmes produits s'ils sont fabriqués dans le même pays.

Véritable droit compensateur – Il fait référence au type de taxes généralement imposées sur les marchandises, qui ont reçu des subventions gouvernementales dans le pays d'origine qui les importe ou les exporte.

Droit antidumping – Il s'agit d'un type de droit de douane sur les importations, qui protège contre le dumping de marchandises dans une région commerciale économique particulière.

Les prix de cette forme de droit sont généralement un peu inférieurs à la valeur normale du produit.

Qui paie les droits d'importation ?

Les droits d'importation sont à la charge exclusive du propriétaire de l'envoi ou d'un courtier en douane.

En pratique, les droits d'importation sont facturés au moment où l'envoi arrive à la frontière du pays de destination.

Cela implique donc que tous les documents d'entrée de dossier pertinents doivent être remplis au port d'entrée, d'où la nécessité de payer les droits de douane estimés.

A ce stade, c'est soit le propriétaire de la consignation, soit le courtier désigné qui s'assurera du paiement des droits.

Quel est l'objet des droits de douane sur les importations/exportations ?

Les droits de douane jouent un rôle essentiel dans les importations/exportations.

Premièrement, il constitue une source de revenus essentielle pour favoriser la croissance économique d'un pays.

En d'autres termes, il fournit une source de revenus permettant aux gouvernements de bouger dans différents secteurs de croissance économique.

A l'origine, c'était la fonction principale de ce type de droits sur les importations et les exportations.

Cependant, avec le temps, il est devenu une fonction passive, en particulier pour les pays développés.

Deuxièmement, ce type de droit sert d'outil de politique commerciale, ce qui contribue à protéger les industries nationales.

Cela se produit en s'assurant qu'il modifie certaines conditions spécifiques dans lesquelles les marchandises sont en concurrence sur le marché local.

Par exemple, certaines autorités peuvent imposer des droits faibles ou nuls sur les importations jusqu'à un certain volume.

Néanmoins, les mêmes autorités peuvent appliquer des taux relativement élevés aux importations, qui dépassent le niveau du contingent.

Troisièmement, les droits de douane sur les importations/exportations servent de remède aux distorsions commerciales.

Et cela relève des aspects de la fonction punitive pour le dumping de biens ou de produits.

De manière significative, ce droit aide à réglementer les produits particuliers entrant dans le pays, empêchant ainsi les marchandises interdites.

Qu'est-ce qu'un code du système harmonisé (SH) pour l'expédition ?

Il fait référence à un code conçu par l'Organisation mondiale des douanes comme une classification internationale polyvalente des produits décrivant le type de marchandises expédiées.

C'est un code nécessaire dans le commerce international puisque tous les douaniers doivent veiller à l'utiliser pour le dédouanement de toute marchandise qui franchit les frontières transnationales.

De plus, le Code HS facilite l'interprétation et la synchronisation d'un large éventail de procédures douanières.

Ce code est également conforme aux détails de la Conventions de Kyoto de 1974, qui renforce l'efficacité des procédures et des règles de mise en œuvre.

Structure du code SH

L'annexe B et le code SH sont-ils identiques ?

Pas du tout!

Le code de l'annexe B fait référence à un système de codage administré par la Division du commerce extérieur du bureau de recensement des États-Unis.

Il est spécifiquement utilisé aux États-Unis pour surveiller un large éventail d'exportations.

En règle générale, le code B comporte un total de dix chiffres, les six premiers constituant les codes HS.

Les quatre chiffres supplémentaires sont essentiels pour identifier et classer les marchandises.

D'autre part, le code SH fait référence à une norme à six chiffres, communément appelée sous-position utilisée dans la classification des marchandises pour les taxes et droits.

Les numéros SH sont constants dans le monde entier et sont administrés par l'Organisation mondiale des douanes.

Cependant, le code B est utilisé uniquement aux États-Unis et administré par un organisme connu sous le nom de Division du commerce extérieur du Bureau du recensement pour les statistiques d'exportation.

Une autre différence est que les codes de l'annexe B doivent être déclarés pour les envois d'une valeur supérieure à 2500 XNUMX $ ou lorsque l'envoi nécessite une licence d'exportation.

Les codes SH, en revanche, sont principalement utilisés dans les factures commerciales et autres documents d'exportation internationaux.

Quelle est la différence entre le code SH et le code tarifaire ?

Un code tarifaire fait référence à un code spécifique à un produit conforme au Système harmonisé et maintenu par l'Organisation mondiale des douanes.

Ce type de code est disponible dans presque tous les produits impliqués dans le commerce international.

Idéalement, un code tarifaire complet peut comporter jusqu'à 10 chiffres mais pas moins de XNUMX chiffres.

D'autre part, le code SH, également connu sous le nom de code HTS, est utilisé pour classer et définir les produits qui sont commercialisés à l'échelle mondiale.

Sur quels produits les droits d'exportation sont-ils perçus ?

Idéalement, cela dépend entièrement d'un pays particulier.

Il existe des produits d'exportation spécifiques, qui sont assujettis à des droits perçus dans un pays et exemptés de tels droits dans un autre pays.

Par conséquent, le prélèvement des droits d'exportation sur un produit dépend entièrement d'un pays spécifique.


Taxes

Pourquoi avez-vous besoin des numéros HS/Schedule B, et comment pouvez-vous les trouver ?

Il est toujours important de connaître et d'avoir les numéros HS/annexe B en tant que commerçant international pour les raisons suivantes ;

  • Il est indispensable pour déterminer tous les taux tarifaires applicables à l'importation. Pendant ce temps, cela vous permet de déterminer si le produit est éligible au tarif préférentiel, en particulier dans le cadre de l'accord de libre-échange.
  • Pour aider à remplir les documents d'expédition, qui comprennent un certificat du pays d'origine, entre autres.
  • Pour déposer les informations d'exportation électroniques dans le système d'exportation automatisé.

Comment calculez-vous les droits de douane?

Pour déterminer le droit de douane précis, vous devez payer un certain produit ; vous trouvez la somme de différents éléments.

Ces éléments comprennent le fret, la valeur, l'assurance et d'autres coûts supplémentaires.

Une fois que vous aurez trouvé ce total, vous le multiplierez ensuite par le taux de pourcentage des droits.

Plus important encore, il s'agit de comprendre que différents pays ont tendance à calculer les droits de douane en fonction de plusieurs aspects.

Il est donc essentiel de vous assurer de confirmer auprès du bureau de douane de votre pays, du site Web ou de votre transporteur pour déterminer le pourcentage spécifique.

Quelle est la différence entre les droits d'importation et d'accise ?

Le droit d'importation est simplement le prélèvement auquel un produit particulier est soumis à son arrivée au port d'entrée en provenance d'un pays étranger.

D'autre part, le droit d'accise fait référence à la taxe prélevée sur l'acte de fabrication d'un produit soumis à accise.

Les droits d'accise sont principalement soumis aux produits fabriqués localement.

Ainsi, la principale différence dans cet aspect est un prélèvement simplement basé sur l'origine de la marchandise.

Les droits d'importation sont-ils applicables à l'importation de services ?

Absolument correct!

Idéalement, ce que l'on appelle souvent le droit de douane de base ou BCD sera toujours taxé à l'importation de marchandises en plus de l'IGST.

En ce qui concerne l'importation de services, le destinataire du service sera tenu de payer des droits sur le service.

C'est si la même chose est offerte par une personne qui est un étranger ou qui réside à l'extérieur du pays.

Quelle est la différence entre les impôts directs et indirects dans l'import/export ?

L'impôt direct fait référence au type de droit payé directement au gouvernement, soit par un particulier, soit par une organisation.

D'autre part, l'impôt indirect est collecté par un tiers dans la chaîne d'approvisionnement au nom du gouvernement.

Principalement, le consommateur paie ce type de taxe en payant plus sur un produit étant donné que la taxe est déjà ajoutée au prix du produit.

L'autre différence notable ici est qu'un impôt direct est perçu sur le revenu et les activités connexes menées.

Les impôts indirects, quant à eux, sont prélevés sur les produits et les services.

L'impôt direct est souvent payé sur le revenu qui entre dans les mains d'un contribuable.

Cependant, dans le cas de l'impôt indirect, le paiement est effectué avant que la marchandise n'arrive entre les mains d'un contribuable.

Il est relativement difficile de transférer la charge fiscale en cas d'impôt direct.

Au contraire, il est assez facile de déplacer la charge fiscale vers la fiscalité indirecte.

La collecte des impôts indirects est un peu un peu difficile.

Tout dépend de la bonne volonté du contribuable à remettre les prélèvements.

Cela nécessite des structures appropriées pour s'assurer que toutes les échappatoires sont complètement scellées.

Cependant, l'impôt indirect est assez facile à percevoir puisque le prélèvement est déjà indexé sur le produit.

Par conséquent, il vous suffit de le récupérer immédiatement ; le client paie le produit.

Qui paie les droits d'exportation dans le transport maritime international ?

Cela dépend de plusieurs facteurs.

L'élément principal déterminant le payeur du droit d'exportation, dans ce cas, est l'agence maritime.

Certains agents dicteront à l'exportateur l'entière responsabilité du paiement des droits d'exportation.

Dans certains cas, c'est l'importateur qui est responsable du paiement de cette redevance.

De plus, il existe des agents où un tiers paie des droits d'exportation pour l'expédition internationale.

En d'autres termes, il n'y a pas de partie définie responsable du paiement des droits d'exportation.

Cela dépend de plusieurs facteurs prédominants, ainsi que des diverses politiques d'une agence maritime.

Pouvez-vous importer des marchandises sans droits de douane ?

Très certainement!

Mais cela dépend du type spécifique de produit que vous importez.

Naturellement, certains produits sont exemptés de droits de douane.

Ces produits peuvent être des dons ou des denrées alimentaires selon la politique douanière d'un pays.

Dans ce cas, vous devez spécifiquement confirmer auprès de l'autorité douanière de votre pays avant d'importer des marchandises hors taxes.

Où payez-vous les frais de douane lorsque vous expédiez à l'international ?

Idéalement, la plupart des pays ont créé différents départements au sein de l'autorité douanière.

Il incombe à l'autorité douanière de s'assurer que les frais de douane sont payés par l'importateur, l'exportateur ou le tiers.

Par conséquent, le contribuable doit s'assurer qu'il paie les droits de douane dans les bureaux de douane désignés spécifiques.

Comment pouvez-vous réduire vos coûts de droits d'importation/exportation ?

Les droits de douane dans le commerce international sont indispensables et inévitables.

Cependant, il est toujours nécessaire de vous assurer de réduire ces droits pour votre entreprise pour une rentabilité optimale.

Même ainsi, il est compréhensible que la nature du commerce international implique un nombre important de formulaires et de paperasse.

Cela peut être fastidieux, mais il est nécessaire de déterminer les meilleurs moyens possibles de réduire les coûts des droits de douane.

Certains de ces moyens incluent les suivants;

Déterminer les différences tarifaires entre les pays – Dans la plupart des cas, différents pays créent souvent de nouveaux tarifs chaque fois qu'une commande est passée.

Il est donc nécessaire de s'assurer de bien confirmer les droits de douane spécifiques à chaque pays et d'éviter de supposer que les tarifs sont similaires d'un pays à l'autre.

Scruter les informations – Idéalement, les tarifs et les taxes sont toujours susceptibles de changer en fonction de divers facteurs en vigueur.

Vous devez donc vous assurer de confirmer souvent les taux de droits et également de déterminer si les informations sont mises à jour ou non.

Ne vous contentez jamais de vous fier à des tarifs plus anciens à chaque fois.

Utiliser les codes tarifaires – Assurez-vous d'utiliser les bons codes tarifaires pour le produit et le pays.

Examinez chaque produit de votre catalogue individuellement et assurez-vous que le bon code s'applique.

Cela peut prendre un peu de temps, mais cela peut en valoir la peine pour vous faire économiser quelques dépenses.

Code tarifaire international

Déterminer les produits réglementés – Dans plusieurs pays, certains produits spécifiques doivent être en ligne avec les droits de douane.

Dans certains cas, vous pouvez encourir des coûts supplémentaires sur les produits soumis à des réglementations spéciales, ce qui est souvent coûteux.

La meilleure chose à faire dans ce cas pour éviter de tels cas est de déterminer les produits réglementés pour un pays particulier.

Importer de la bonne manière – Dans la mesure où le paiement des droits de douane est inévitable, il est toujours nécessaire de s'assurer que vous utilisez les bons canaux dans cette entreprise.

Vous pouvez économiser beaucoup d'argent en utilisant les bons canaux et agences plutôt que de chercher des raccourcis.

Qu'est-ce qu'un formulaire CBP 29 pour l'importation et l'exportation ?

Exemple de formulaire CBP

Exemple de formulaire CBP

Il se réfère à la Formulaire de douane et de protection des frontières remis à l'importateur ou à l'exportateur à titre d'avis d'action.

Idéalement, ce formulaire est utilisé comme un outil pour communiquer l'évaluation des tâches supplémentaires du CBP et le début du processus de liquidation.

Deuxièmement, il est également utilisé pour alerter l'importateur ou l'exportateur de l'intention du CBP d'évaluer des droits additionnels.

Techniquement, lorsque le CBP 29 est proposé comme action, comme dans le cas d'un importateur, cela implique que vous disposez d'environ 20 jours à compter de la date d'émission pour fournir votre réponse.

A défaut de réponse à l'avis dans les 20 jours, il est supposé par la douane que vous êtes d'accord avec l'action proposée.

Pouvez-vous réclamer la taxe à l'importation ?

Absolument correct!

Il est tout à fait possible de réclamer le remboursement de la taxe à l'importation, qui a été payée par erreur ou en trop.

Même ainsi, il est essentiel de comprendre que les différents pays ont des stipulations différentes en ce qui concerne le processus de remboursement de la taxe à l'importation et des intérêts.

Cela peut être relativement complexe selon la nature, la quantité et le pays d'origine des marchandises.

En général, cependant, la plupart des dispositions relatives au remboursement des droits d'importation prévoient la possibilité de récupérer la taxe.

Il prévoit soit une personne qui paie le droit en vertu d'une ordonnance ou d'une évaluation, soit une personne qui a supporté la taxe.

Quelles sont les caractéristiques des droits de douane ?

Les droits de douane sont uniques mais servent presque le même objectif dans tous les pays du monde.

Il aide principalement à réglementer le contrôle des entreprises nationales, de l'environnement, des emplois et des industries, entre autres.

Plusieurs facteurs déterminent la base sur laquelle les droits de douane sont calculés.

Certains de ces facteurs incluent le matériau du produit, l'origine des marchandises, le poids et les dimensions des marchandises ainsi que le lieu d'acquisition, entre autres.

La structure des droits de douane varie d'un pays à l'autre.

Le dénominateur commun de la structure est le gouvernement central.

D'autres au sein de la structure dépendent du nombre de niveaux de gouvernement dans un pays spécifique.

C'est l'autorité douanière d'un pays donné qui est chargée de percevoir les droits de douane.

Qu'est-ce qu'un droit de timbre dans l'expédition internationale ?

Il s'agit d'une taxe prélevée sur les achats ou les documents immobiliers uniques.

Les frais de timbre sont basés sur les taux nominaux ou la valeur de la transaction sur des instruments financiers particuliers.

Certains des achats de biens et des documents soumis au droit de timbre comprennent, entre autres, les reçus, les chèques, les transactions foncières et les reçus de commission.

Idéalement, le droit de timbre réel varie d'un pays à l'autre.

Les modalités de détermination du droit de timbre définitif varient également selon la nature de l'opération.

Qu'est-ce que le dédouanement ?

Il se réfère principalement au processus de faire passer les marchandises par l'autorité ou le bureau des douanes.

L'essence de cette loi est de faciliter le mouvement des envois du pays étranger d'exportation vers le pays d'importation.

Il s'agit généralement d'un processus exigeant car il implique la vérification d'un certain nombre d'aspects, y compris les marchandises et les documents.

Le dédouanement peut également indiquer la délivrance de documents par l'autorité douanière à un expéditeur.

Cela indique que tous les droits entourant les envois ont été payés et que les marchandises de l'expéditeur sont ainsi dédouanées pour l'exportation.


Expertise Douanière

Comment effectuer le dédouanement pour les importations/exportations ?

Ce processus démarre immédiatement ; vous soumettez tous les documents pertinents à l'agent de dédouanement.

Le fonctionnaire examinera les documents de votre envoi pour vérifier leur authenticité et s'ils correspondent à l'envoi.

Toutes les expéditions internationales doivent avoir une facture commerciale.

Il s'agit d'un document qui répertorie à la fois les informations de l'expéditeur et du destinataire, y compris les coordonnées.

Il contient également des détails concernant l'envoi, tels que la description et la valeur, entre autres.

L'étape suivante du processus implique que l'agent de dédouanement détermine les droits et taxes spécifiques applicables à votre envoi.

Bien sûr, cela dépend des types d'envoi, de la valeur ainsi que des réglementations du pays importateur.

Cela permet à l'agent de dédouanement de déterminer si tous les droits et taxes applicables ont été payés avant d'approuver l'étape suivante.

Une fois que chaque détail de dédouanement est clair et que tous les documents présentés correspondent à l'envoi, celui-ci est ensuite libéré et expédié vers sa destination finale.

À ce stade, vous devrez traiter avec votre courtier pour vous aider à faciliter l'expédition des marchandises vers la destination respective.

Le processus de dédouanement est aussi simple que tel.

L'élément le plus important de l'ensemble du processus est de s'assurer que tous les documents sont correctement remplis.

Il vous permet d'éviter les ennuis avec les agents de dédouanement et évite également les inconvénients inutiles.

Qu'est-ce qu'une preuve d'exportation et pourquoi est-elle nécessaire ?

Il se réfère principalement à des preuves documentaires indiquant que les marchandises sont exportées et ne sont pas nécessairement utilisées pour la consommation indigène.

En d'autres termes, il s'agit d'une combinaison de divers documents correspondant aux coordonnées de l'exportateur et de l'envoi.

Il peut prendre diverses formes en fonction de divers aspects tournant l'expédition.

Par exemple, si l'envoi est passé par le processus de dédouanement dans le pays exportateur, le document suffira.

Il est également nécessaire de disposer d'un connaissement maritime indiquant que les articles ont été chargés sur un navire sortant spécifique.

Et cela est spécifique lorsque l'envoi est parti par voie maritime, et dans certains cas, le document peut être négociable.

Si vous expédiez l'envoi par voie aérienne, le numéro de la lettre de transport aérien est la preuve du document.

Ce document n'est pas négociable puisque les lettres de voiture sont souvent émises avant le chargement de la marchandise dans l'avion.

L'essence de la preuve d'exportation est d'améliorer l'efficacité de l'expédition des marchandises du pays d'origine au port de destination.

Ce document empêche le processus frauduleux de se faufiler des marchandises dans un processus d'exportation.

De plus, il est utile d'éviter les cas de confusion lorsqu'il s'agit d'un envoi spécifique.

Il contribue également à améliorer le processus de dédouanement au service des douanes, ce qui le rend idéal pour prévenir les inconvénients imprévus.

Combien de temps les douanes peuvent-elles retenir vos marchandises lors d'une expédition internationale ?

Généralement, cela dépend assez d'un large éventail de facteurs.

Les raisons peuvent également varier d'un service douanier d'un pays à l'autre.

Même ainsi, les douanes peuvent retenir l'envoi aussi longtemps qu'elles le jugent nécessaire.

Par exemple, s'ils attendent des informations supplémentaires spécifiques concernant l'envoi, cela peut également prendre plusieurs jours, voire des semaines, jusqu'à ce qu'ils en confirment la réception.

C'est également la même chose, ce qui se produit si l'envoi a des problèmes liés à la paperasse et au paiement des droits de douane.

De plus, si les marchandises ne répondent pas aux critères stipulés par le service des douanes d'un pays particulier, elles peuvent les conserver aussi longtemps que possible.

Et c'est la raison pour laquelle il est toujours conseillé de vérifier si les produits spécifiques que vous importez dans le pays sont acceptables ou non.

En un mot, il n'y a pas de durée précise que les douanes peuvent choisir pour retenir vos marchandises.

Cela dépend de nombreux aspects entourant l'envoi lui-même.

Que se passe-t-il si vous ne payez pas les frais de douane pour les importations/exportations ?

Vous ne pouvez jamais prendre possession d'un envoi d'importation/exportation à moins que vous ne payiez les frais de douane.

Dans la plupart des cas, toute importation/exportation est souvent soumise au paiement de droits de douane dans un délai déterminé.

Et si vous ne payez pas le prélèvement dans le délai, le service des douanes a le droit de vendre aux enchères l'envoi et de récupérer les droits et autres dépenses dus.

En outre, les marchandises peuvent être traitées pour être éliminées après une période donnée.

L'autre probabilité est que l'envoi soit transbordé vers des entrepôts de location où il est stocké jusqu'à ce que les droits soient acquittés, en totalité ou en partie.

De plus, dans certains cas, le transporteur demandera à l'expéditeur s'il doit laisser le colis au port de destination ou le renvoyer.

Pouvez-vous dédouaner vous-même ?

Très certainement!

Il est tout à fait possible de dédouaner vous-même tout envoi, mais vous devez être physiquement présent au bureau de douane.

Cependant, vous devez comprendre tous les processus impliqués pour faciliter votre travail.

De plus, vous devez également présenter tous les documents et vous assurer que les documents sont appropriés.

Que sont les documents de dédouanement dans le transport maritime international ?

Idéalement, les types de documents requis pour le dédouanement dépendent de la marchandise expédiée.

De plus, les documents requis peuvent varier en fonction du pays d'origine et de destination.

Malgré cela, il existe un ensemble spécifique de documents impliqués dans le transport maritime international.

Ils comprennent ce qui suit;


Documents d'expédition

Facture douanière – Il s'agit d'un document critique, qui contient des informations utiles concernant l'envoi, telles que la description, l'assurance du fret et le poids. Il fournit également des détails tels que le prix de vente, la quantité, la livraison et le paiement, entre autres.

Facture d'expédition – Il s'agit d'un rapport, qui documente un dossier mesurable.

Facture proforma – C'est un document qui illustre l'intention de l'exportateur de vendre une quantité spécifique de marchandises.

Liste de colisage – Ce document comprend tous les éléments inclus dans l'envoi et peut être rapproché la facture pro forma.

Certificat de chef de l'exploitation – Il s'agit d'une déclaration fournie par l'exportateur attestant que les produits exportés ont été fabriqués et acquis dans le pays concerné.

connaissement – Il est délivré par le transporteur à l'expéditeur et sert de preuve contractuelle pour le transport des marchandises tel que défini par le transporteur.

Permis d'exportation – C'est un document qui permet à l'expéditeur d'exporter l'envoi vers une destination internationale. C'est un document nécessaire à délivrer à la douane pour le dédouanement des marchandises exportées.

Lettre de change – Il s'agit plus ou moins d'un billet à ordre, qui permet à un importateur de dédouaner paiements de marchandises, que ce soit à la demande ou au forfait.

Récépissé d'entrepôt – Il s'agit d'un document souvent généré après le dédouanement de tous les droits d'exportation et frais de transport applicables.

Bill de vue – Il s'agit d'un document de déclaration qui permet au destinataire des marchandises de vérifier le contenu avant d'effectuer des paiements pour les droits applicables.

Bon de commande - Il s'agit souvent d'une lettre du créancier, assurant que l'importateur honorera le paiement à l'exportateur comme moyen de conclure la transaction particulière.

Certificat sanitaire – Elle s'applique dans les cas où les marchandises concernées sont des produits alimentaires, qu'ils soient d'origine animale ou non animale.

Il certifie simplement que le produit est propre à la consommation et a subi tous les tests et contrôles standards nécessaires avant l'exportation.

Avez-vous besoin d'un agent de dédouanement lors de l'importation de marchandises ?

Absolument correct!

L'ensemble du processus de dédouanement de l'expédition est généralement mouvementé et peut être fastidieux.

Il est donc recommandé de toujours avoir un agent de dédouanement agréé pour vous assister dans l'ensemble de ce processus.

Idéalement, un commissionnaire en douane est mandaté pour traiter les différents documents liés à l'importation dans les systèmes douaniers.

Cet agent s'assure également que votre envoi est dédouané et dédouané.

Qu'est-ce que le processus d'importation ?

Il fait référence aux procédures impliquées dans l'achat et l'expédition de biens ou de produits en provenance d'un pays étranger.

Ce processus diffère généralement d'un pays à l'autre en fonction de plusieurs aspects, tels que les exigences légales, l'importation et la politique douanière.

Le processus d'importation comporte souvent plusieurs étapes, dont les suivantes ;

  1. Enquête commerciale
  2. Obtention d'une licence d'importation et d'un quota
  3. Obtention de devises
  4. Passation de commande
  5. Envoi du bon de commande
  6. Obtention des documents d'importation applicables
  7. Formalités douanières et dédouanement
  8. Effectuer le paiement
  9. Opération de clôture

Les douanes saisissent-elles les marchandises contrefaites ?

Absolument correct!

Les services des douanes ont mis en place des mécanismes rigoureux, qui aident à saisir les produits contrefaits.

L'importation ou l'exportation de produits contrefaits constitue une infraction pénale, et la procédure régulière sera suivie pour s'assurer que les coupables sont traduits en justice.

Des amendes, des sanctions et des confiscations spécifiques sont imposées aux coupables et, dans certains cas, des mesures punitives sont prises à l'encontre des auteurs.

Une lettre de voiture internationale (CMR) est-elle une preuve d'exportation ?

Oui, dans une certaine mesure !

Ce document sert principalement de preuve de l'identité des contractants lorsqu'ils sont transportés par la route.

Il fournit la confirmation que le transporteur a bien reçu l'envoi et qu'un contrat de transport existe entre le commerçant et le transporteur.

Même dans ce cas, il est nécessaire de s'assurer que le CMR capture toutes les informations importantes pour qu'il soit une preuve lisible de l'exportation.

Quels sont les inconvénients de l'import et de l'export ?

Le commerce international est assez exigeant et présente donc une bonne part de lacunes, notamment les suivantes ;

  1. Il nécessite un investissement relativement important pour démarrer l'entreprise. Cela peut être un peu difficile, en particulier pour les importateurs et exportateurs en herbe.
  2. Il existe plusieurs bureaucraties impliquées dans l'obtention de la licence appropriée pour les importations et les exportations. Cela peut être frustrant et fastidieux et, en même temps, entraîner des inconvénients inutiles.
  3. Les affaires d'importation ont tendance à affecter négativement l'économie d'un pays car elles augmentent le chômage et ruinent la fabrication locale.
  4. L'exportation épuise les ressources naturelles d'un pays, entraînant ainsi la perte de ces ressources précieuses qui peuvent difficilement être reconstituées.
  5. Il augmente l'exposition à plusieurs éléments tels que les maladies étrangères, qui peuvent facilement être transmises par les envois.

Quels pays ont des droits d'importation nuls ?

Il n'y a aucun pays qui n'ait aucun droit d'importation sur les marchandises.

Ce qui se passe, c'est que cela dépend du produit spécifique que vous importez d'un pays particulier.

Idéalement, le montant des droits exigibles est déterminé par la classification tarifaire d'importation d'un produit, le pays d'origine et le pays d'importation.

Par exemple, un produit introduit dans le pays X depuis le pays Y peut être soumis à un droit nul.

Toutefois, le même produit avec la même classification tarifaire importé dans le pays X en provenance du pays Z peut être soumis à un certain taux de droit.

Qui réglemente les droits d'importation/exportation dans le transport maritime international ?

Les tarifs du commerce extérieur et du transport maritime international sont basés sur la classification des produits du Système harmonisé international.

Cependant, il existe des blocs commerciaux régionaux dans différentes parties du monde, qui fournissent un cadre pour le commerce international et le transport maritime entre ses États membres.

C'est tout - tout ce que vous devez savoir sur les droits d'importation et les droits d'exportation.

Pour toute question ou demande concernant ces taxes, contactez l'équipe Bansar maintenant pour obtenir de l'aide.

Remonter en haut